✔️ Validée Candidature Présidentielle : Claude Leroy

Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

Claude Leroy

Gérant Gouvernement
9/12/20
46
71
33

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
I. Présentation du parti politique

Nom du parti politique (à inventer): Social Démocrate (SD)

Logo de votre parti (non obligatoire):

Socialdemokratiet.svg.png

Tendance politique (Gauche, Centre, Droite): Centre / Gauche

Autre (non obligatoire):


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
II. Présentation du personnage (Dans le jeu)

Nom: Leroy

Prénom: Claude

Age: 32 ans

Background (histoire et passé du personnage):
Claude est une personne passionnée dans la vie politique est une personne très attaché à son parti les Sociaux Démocrates qui est un parti Centriste - Gauche lui même à été une personne ayant été l'un dès Député en politique puis en suite il été convaincu par ces collègues travaillent au Parti que lui ferait un bon chef de fil pour le Parti. Le Parti à réunir une session du congrès des Sociaux Démocrates qui lui à fait appel à un vote pour élire leur nouveau chef de fil car il souhaité faire bouger les choses que se soit dans son Parti. Puis un jour il lui est arrivé comme idée de se présenté en tant que Président de la République pour refaire marcher le pays et ainsi proposer des idées de loi au peuple écouter les gens par des référendums. Il n'a aucune ambition de proposé des idées politiques déjà vu. Il veut du changement politique dans le Pays, telle que revoir la Justice, les Finances, l'écologie du Pays, la santé dans notre pays qui est un domaine important dans notre pays.
Claude voudrait faire bouger les choses en proposant énormément de programme politique lui est son parti. Le Parti Sociaux Démocrates veut faire avancer les choses dans le pays ainsi que Claude qui est passionné de politique.


Motivation/Programme (indiquez où irait le budget, le montant des taxes, les réformes...):
Liberté, Egalité, Fraternité

Notre programme politique:


La Défense :

L'Insécurité est présente dans notre Pays.
- La France se retrouve dans des circonstance difficile que se soit en terme de sécurité et de menaces. Nous allons revoir à la hausse l'insécurité du Pays et les divers gangs pour pouvoir revoir la sécurité dans notre pays.

- Nous allons ainsi interdire tout marchées d'arme illégales et ainsi vente de drogue en arrêtent tout les suspects en possessions de drogues ou de revente de drogue à nos citoyens. Une réforme sur l'Insécurité sera proposé en revoyant les prix des matériaux de fabrications d'armes, en revoyant cela nous baisserons ensemble le taux de criminalités pour pouvoir faire en sorte que notre sécurité soit le plus juste possible.

- Construire plus de prison dans notre pays et engagé plus de personnels de police et de force de l'ordre serai aussi une réforme de sécurité dans notre pays. Nous allons aussi améliorer le matériels de travails de nos agents de la force publique.

- Ouvrir plus de tribunaux et engager plus de Juge plus d'avocats revoir toute la justice. Une grosse réforme judiciaire.

- Reformé une armée Oscarienne pour protéger notre pays de toute genre de menace ou circonstance grave pour notre pays. Protégez nos patriotes est la priorité du Gouvernement et ainsi des forces de l'ordre et des armées.

Travail :
Nous créerons un code du travail digital pour mieux accompagner les PME dans les décisions qu’elles prennent.
- Parce que la réglementation du travail est souvent trop complexe, un site donnera accès au PME aux obligations légales et conventionnelles à respecter, ainsi qu'à des conseils fournis par le Ministère du travail. Les réponses fournies sur la plateforme en ligne du Gouvernement pourront être valables auprès de ces derniers.

Nous développerons les instruments permettant d'accompagner et d'aider les TPE/PME dans les principales étapes de la gestion de leurs ressources humaines comme, par exemple, pour faire face à leurs premiers recrutements, s'acquitter de l'obligation de mettre en place un entretien professionnel ou pour leur permettre d'accéder à la formation professionnelle à laquelle elles ont droit pour leurs salariés. Cette offre de service d'information, de conseil et d'accompagnement permettra d'assurer l'effectivité des mesures prises plus efficacement que par la sanction.
Nous instaurerons un plafond et un plancher pour les indemnités prud'homales pour licenciement sans cause réelle et sérieuse (hormis les cas de discrimination de harcèlement etc...). Le plancher permettra de protéger les droits des salariés. Le plafond donnera aux entreprises une visibilité et une assurance qui permettront de lever les freins à l'embauche en CDI.

Notre Gouvernement proposera d'autre idées politiques pour améliorer celui ci pour aider les entreprises.

L'égalité entre les femmes et les hommes


La loi doit changé et ainsi la vie doit changer.
Le combat pour l'égalité entre les femmes et les hommes n'est plus uniquement d'ordre législatif. Une propositions de réforme de la loi n°2014-873 du 4 août 2014 pour l'égalité réelle entre les femmes et les hommes.

Une proposition gouvernementale en matière d'égalité entre les femmes et les hommes, changer la loi ne suffira pas !
Nous devons faire changer les mentalités, et ce dans tous les domaines de l'existence, tous les milieux, toutes les générations. Mais l'égalité entre les femmes et les hommes va bien au delà : elle détermine la vitalité de toute notre société. Pour préserver cette vitalité nous devons nous fixer trois priorités : aider les femmes à concilier leur vie familiales et leur vie professionnelle ; permettre aux femmes de mieux vivre en société au travail ; lutter plus efficacement contre le harcèlement et les violences faites aux femmes.

Objectif 1 : Aider les femmes à concilier vie familiale et vie professionnelle et en société .


Contre toutes les attaques qu’il subit, nous défendrons le droit à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).

Pour que les couples soient à égalité face aux modes de garde des enfants et empêcher les passe-droits, nous obligerons les communes à publier en ligne leurs critères d’attribution des places de crèche, puis à mettre en place systématiquement un système de cotation des demandes. Dans le même temps, nous soutiendrons l’effort massif de construction de places de crèche.

Pour que les femmes soient à égalité face au congé maternité, nous créerons un congé de maternité unique garanti pour toutes les femmes quel que soit leur statut (salariée, entrepreneuse, intermittente, non-salariée, statut multiple, etc.) aligné sur le régime le plus avantageux.

Les personnes en situation d'handicap


Notre Gouvernement proposera une accroître participation des personnes en situation d'handicap à la vie sociale.

Nous donnerons la priorité à l'accessibilité des transports publics et de la voirie.

Nous accompagnerons les collectivités locales pour qu’elles fournissent une solution d’accessibilité à leurs habitants.

Nous investirons pour faciliter l’accessibilité numérique. Nous créerons une plateforme numérique collaborative pour généraliser des bonnes pratiques locales.

‘Changer de regard’ sur le handicap commence par ‘mieux connaître’ le handicap : nous instaurerons une sensibilisation systématique au handicap dans les écoles primaires et les collèges, en favorisant l’intervention de personnes concernées dans les classes.

Nous encouragerons la tenue d’actions collectives autour du handicap dans les administrations, les grandes entreprises publiques et les collectivités (séminaires, mécénat de compétence, collectes, partenariats, programmes d’aide).

Nous favoriserons des binômes entre personnes valides et handicapées dans les différents lieux de vie (école, travail, ville) fondés sur l’échange et la contribution effective de chacun. L’aide ne doit pas seulement passer par un professionnel ou la famille.

Nous identifierons un référent facilement accessible pour chaque personne, qui permettra de renforcer l’accompagnement aux démarches.

Nous améliorerons la protection juridique des majeurs sous tutelle afin de répondre aux recommandations récentes du Défenseur des droits. Nous développerons les moyens des services des tutelles afin de permettre un encadrement individualisé de qualité de ces personnes.

La Justice du Pays


Une Justice plus lisible en première instance.

Nous identifierons un référent facilement accessible pour chaque personne, qui permettra de renforcer l’accompagnement aux démarches.
Nous améliorerons la protection juridique des majeurs sous tutelle afin de répondre aux recommandations récentes du Défenseur des droits. Nous développerons les moyens des services des tutelles afin de permettre un encadrement individualisé de qualité de ces personnes.
- La création de ce tribunal de première instance départemental ne sera pas synonyme de fermeture de sites, car la justice a besoin de proximité. Avec les tribunaux de première instance, on mettra fin à la complexité des compétences en unifiant mais on laisse des lieux de proximité où toutes les démarches peuvent être faites.


Nous créerons un service d’accueil unique du justiciable sur les anciens sites des juridictions fusionnées. Dans ces points d’accueil, les justiciables, quel que soit le contentieux, pourront être renseignés et accompagnés, effectuer les démarches préalables à l’audience, et suivre l’avancée de leur dossier.

- Ces services d’accueil seront doublés d’un portail numérique qui permettra de saisir de chez soi le tribunal pour les litiges du quotidien, mais également du travail ou du tribunal de commerce. Pour tous les litiges et contentieux, le justiciable pourra à terme suivre en temps réel l’état d’avancement de son dossier via cette plateforme.

Une justice plus lisible en appel.


Nous modifierons les ressorts des cours d’appel afin qu’aucune ne soit à cheval sur plusieurs régions administratives et qu’aucun département ne dépende d’une cour qui ne soit pas dans la même région que lui.

Là encore, cela ne nécessite pas de fermer les sites : tout en maintenant sur place l’activité juridictionnelle, l’administration (ressources humaines, gestion financière…) des cours d’appel plus modestes où l’activité est insuffisante pourra être maintenue mais uniquement comme échelon juridictionnel de proximité et non comme structure de gestion.

Nous ferons en sorte que, sauf exception, toutes les décisions des premiers juges soient immédiatement exécutoires pour que l’appel ne soit pas dilatoire et ne soit pas un prétexte à délais.

La Pauvreté dans notre Pays

La lutte contre la pauvreté ne consiste pas seulement à permettre aux personnes fragiles de subsister.​


Objectif 1 : Pour tous, un revenu décent.

Aujourd’hui, la complexité des minima sociaux est telle que beaucoup de personnes qui y ont droit n’en font pas la demande. Ainsi, près d’un tiers des bénéficiaires potentiels du RSA socle ne le touchent pas. Bien loin des fantasmes sur la fraude sociale généralisée, il est essentiel de lutter contre le non-recours, afin que chacun dispose d’un revenu suffisant pour vivre décemment.

Nous créerons un versement social unique et automatique pour lutter contre le non-recours aux aides sociales.
Toutes les prestations (APL, RSA, prime d’activité, etc) seront versées automatiquement le même jour du mois, un trimestre au plus tard après la constatation des revenus (contre jusqu’à deux ans aujourd’hui), pour que chacun puisse toucher aussi vite que possible ce à quoi il a droit. Plus de 12 millions de foyers seront concernés, soit près de la moitié de la population Oscariennes.

L’allocation adultes handicapés (AAH), pour une personne seule, est aujourd'hui d'environ 800 euros par mois : nous la porterons au-delà de 900 euros par mois.
Nous réduirons la pauvreté des personnes âgées. Le minimum vieillesse, pour une personne seule, est aujourd'hui d'environ 800 euros : nous le porterons au-delà de 900 euros.

Nous augmenterons de 50% le montant de la prime d’activité.
Cette augmentation correspondra à une somme supplémentaire de près de 80 euros par mois et un gain annuel de près de 1000 euros pour une personne au smic. Ce gain de pouvoir d’achat concernera 2,4 millions de foyers dont 400 000 jeunes et 500 000 familles monoparentales.

Plan d'Investissement

15 milliards d’euros seront consacrés à la transition écologique.

Nous diviserons par deux le nombre de passoires thermiques dont les propriétaires sont précaires d’ici à 2022 et les éliminerons en dix ans (4 milliards).
Nous rénoverons les bâtiments publics.

Nous transformerons le crédit d’impôt transition énergétique en prime immédiatement perceptible.
Nous éliminerons les véhicules les plus polluants, produits avant 2001, d’ici à 2022, grâce à une prime à la casse de 1 000€ supplémentaires par véhicule.

Nous contractualiserons avec les collectivités locales sur la base de projets permettant de réduire l’empreinte écologique (ex : déploiement d’énergies renouvelables, soutien au recyclage et à l’économie circulaire…) et de créer des emplois nets (ex : accompagnement des travailleurs dont les industries doivent se reconvertir)

15 milliards d’euros seront consacrés aux compétences.
Nous formerons 1 million de jeunes peu qualifiés éloignés de l’emploi et 1 million de chômeurs de longue durée faiblement qualifiés.
Nous poursuivrons la généralisation de la garantie jeune.

5 milliards d’euros seront consacrés à l’agriculture.
Nous lancerons un « Plan de Transformation Agricole » pour accompagner la montée en gamme de notre agriculture.

5 milliards d’euros seront consacrés à la santé.

Nous doublerons le nombre de maisons de santé d’ici à 2022.
Nous accompagnerons les transformations de l’hôpital avec un plan digital pour l’hôpital.

5 milliards d’euros seront consacrés aux transports et aux équipements collectifs locaux.
Il nous faut un État stratège qui investisse dans l'avenir, c’est-à-dire dans l’éducation et la recherche mais aussi dans la fibre numérique et les transports en commun. Hervé, Paris

Nous moderniserons les réseaux existants et les interconnexions dans les collectivités locales (hubs pour les cars, parkings dans les gares, parkings vélo).

Nous soutiendrons la modernisation des infrastructures rail et route.

Nous développerons des équipements collectifs performants dans les outre-mer, pour soutenir l’activité économique et améliorer la vie quotidienne des habitants.

5 milliards d’euros seront consacrés à la modernisation de l’action publique.

Nous ferons en sorte que toutes les démarches administratives puissent être effectuées sur Internet à l’horizon 2022, hors délivrance des documents d’identité. Pour financer cela, les administrations pourront faire appel au plan d’investissement.

Nous lancerons un plan pour la justice numérique. Nous permettrons notamment de dématérialiser toutes les procédures concernant des litiges inférieurs à 4000 euros.

Nous apporterons un soutien à la performance des collectivités locales et un appui à leur modernisation.

Pouvoir d'achats


Objectif 1 : Soutenir le pouvoir d’achat des classes moyennes et populaires.

Nous rendrons la fiscalité locale plus juste. Aujourd’hui, on paye beaucoup moins de taxe d’habitation à Paris que dans le reste d'Oscar et on paye souvent beaucoup plus quand on vit dans une commune populaire que dans une commune riche.

Nous exonèrerons 4 Français sur 5 de la taxe d’habitation.

Concrètement, dès 2020, un couple avec deux enfants, dont le revenu fiscal de référence est de 5000 euros par mois, sera entièrement exonéré. Mais cette mesure ne grèvera en rien le budget des collectivités territoriales. Leurs ressources seront sanctuarisées à l’euro près : l’Etat paiera la taxe d’habitation en lieu et place des ménages. 10 milliards d’euros y seront consacrés chaque année.

Nous rendrons l’accès aux soins plus justes. Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui renoncent encore à des soins essentiels en raison des frais qui restent à leur charge, ou des difficultés qu’ils rencontrent pour trouver un médecin disponible près de chez eux.

S’agissant des lunettes, des prothèses dentaires et de l’audition, nous fixons l’objectif de 100% de prise en charge pour 2022, contre alors que la couverture reste trop faible aujourd’hui.

Nous rétablirons les exonérations de cotisations sociales sur les heures supplémentaires.

Lunettes et prothèse dentaires et prothèses auditives prise à 100% d'ici à 2022.

L'immigration sur Oscar


Notre Pays fait face à une crise migratoire.
Objectif 1 : Une priorité absolue, sur l'intégration dans la société de notre pays.

L’intégration en France passe avant tout par la maîtrise de la langue, qui conditionne l’emploi et l’insertion, et par la connaissance des valeurs de la République.

Les exemples dans d’autres pays montrent que l’intégration des ressortissants étrangers peut être une réussite à condition d’être pensée comme une politique volontariste de l’Etat, axée en particulier sur l’acquisition de compétences linguistiques.

Nous proposerons que chaque étranger en situation régulière arrivant en France ait droit à une formation linguistique suffisante pour atteindre le niveau B1 (niveau qui permet la naturalisation). Cette certification :

Pourra conditionner l’accès à la carte de résident, valable 10 ans ;
Insistera sur les valeurs de la République, la connaissance des services publics et du monde du travail.

Un accent sera notamment porté sur l’apprentissage des droits et des devoirs, et en particulier du droit des femmes et de la laïcité.

Nous mettrons en place des programmes locaux d’intégration

Les communes seront incitées à mener des actions complémentaires d’intégration (actions de suivi, médiation socio-culturelle, accès aux droits).

Logement


Objectif 1 : Construire plus de logements là où c’est nécessaire.
Aujourd’hui, la construction de nouveaux logements est compliquée, même là où elle est le plus nécessaire, par les règles classiques de la construction et les enjeux de politique locale.

Demain, nous ferons tout pour accélérer la construction dans les zones les plus tendues. Les Français ne peuvent plus attendre pour bien se loger.

Nous définirons des zones où la construction de logements est une priorité absolue.
Nous les définirons en fonction des enjeux d’emploi et d’infrastructures de transport, pour y construire prioritairement les logements dont les Français ont besoin. Nous devons dépasser les traditionnelles frontières de la commune et nous adapter aux espaces de vie plus larges dans lesquels les Français vivent, travaillent, pratiquent leurs loisirs et consomment. Dans ces zones prioritaires, les autorisations d’urbanisme, notamment le permis de construire, seront transférées à l’intercommunalité, ou le cas échéant à la métropole, voire à l’Etat.

Quand c'est nécessaire, l'Etat prendra ses responsabilités pour organiser la construction dans les zones tendues, en recourant par exemple plus largement aux dispositifs de type "Opération d'Intérêt National", en délivrant les permis de construire, en détendant les règles de constructibilité au maximum et en accélérant les procédures, y compris en limitant les possibilités de recours.

Environnement et transition écologique​


Le changement de modèle que nous proposons permettra de réduire nos consommations d’énergie, de créer des villes durables et connectées, de réutiliser nos déchets, de manger plus de produits sains et produits en France, de respirer un air de plus grande qualité et de créer de l’emploi chez nous. Cette transformation s’inscrit dans le prolongement des engagements ambitieux pris par la France au niveau international, avec les accords de Paris, et au niveau interne, avec la loi sur la transition énergétique et la loi sur la biodiversité.

Sur 50 milliards d’investissements publics que nous prévoyons, 15 milliards seront consacrés à la transition énergétique et écologique. A ces 15 milliards s'ajouteront plusieurs autres champs d’actions (transports, agriculture...) ayant un impact positif sur l'environnement.

Objectif 1 : Sortir la France des énergies fossiles.

Aujourd’hui, nous sommes encore dépendants des énergies fossiles, qui représentent près de la moitié de notre consommation. Cette dépendance nuit au climat, à la santé, à la souveraineté de la France et coûte plusieurs dizaines de milliards d’euros par an.

Demain, nous engagerons une rupture profonde avec le modèle productif existant largement fondé sur la consommation d'énergies fossiles. Ces ambitions devront trouver leur place dans tous les secteurs : industrie, mobilité, aménagement et habitat... Pour cela, nous porterons une volonté de sobriété et d’efficacité énergétique.

Nous ferons de la réduction des émissions de gaz à effet de serre la priorité de la politique énergétique.

Nous fermerons les centrales à charbon restantes en 3 mois.

En cohérence avec l'accord de Paris, nous interdirons l'exploration des gaz de schiste et ne délivrerons aucun nouveau permis d'exploration d'hydrocarbures

Nous ferons évoluer les comportements en augmentant le prix du carbone.

Nous intégrerons le coût écologique dans le prix du carbone, en faisant monter en puissance la taxe carbone pour atteindre 100 €/tCO2 en 2030.

Nous financerons le développement des énergies renouvelables : d’ici à 2022, nous avons pour objectif de doubler la capacité en éolien et en solaire photovoltaïque.
L’Etat devra encourager l’investissement privé pour mobiliser 30 milliards d’euros d’investissements.
Nous en finirons avec les procédures qui s’empilent, en raccourcissant et en simplifiant les procédures de déploiement des énergies renouvelables.
Nous focaliserons les efforts de recherche, de développement et d’investissement des opérateurs sur le stockage de l’énergie et les réseaux électriques intelligents.

Nous réduirons notre dépendance à l'énergie nucléaire, avec l'objectif de 50% d'énergie nucléaire à l'horizon 2025.

Parce que nous savons aujourd’hui ne pas disposer de tous les éléments de connaissance nécessaires, nous prendrons nos décisions stratégiques une fois que l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) aura rendu ses conclusions, attendues pour 2018, sur la prolongation des centrales au-delà de 40 ans.

La fermeture de la centrale de Fessenheim sera confirmée. Elle interviendra au moment de la mise en service de l'EPR de Flamanville.

Les moyens de l'ASN seront consolidés.​

Agricultures


Nous garantirons des prix justes pour que les agriculteurs puissent vivre de leur travail.

Nous agirons pour que les agriculteurs pèsent plus dans leurs négociations avec les industriels de l’agro-alimentaire.
Nous plaiderons activement pour faire évoluer le droit européen de la concurrence au bénéfice de nos producteurs.

Nous encouragerons le développement de véritables organisations de producteurs, avec des capacités de négociations renforcées pour peser plus dans les négociations commerciales avec les centrales d’achat de la grande distribution.

Nous organiserons des états généraux de l’alimentation avec les représentants des agriculteurs, des industries de transformation, de la distribution et des consommateurs, afin de définir un partage équilibré de la valeur.

Il s’agira notamment de s’organiser afin de permettre aux agriculteurs de pouvoir bénéficier de prix qui leur permettent de vivre de leur travail.

Nous protégerons les agriculteurs contre la volatilité des prix par la mise en place d’outils de régulation adaptés à chaque filière.

Nous proposerons des outils de gestion des risques efficaces et adaptés.

Nous permettrons aux agriculteurs de conserver les mêmes règles du jeu pour être compétitifs : favoriser la convergence sociale et fiscale au niveau européen.

Nous créerons un droit à l’erreur pour tous.

Les contrôles opérés par les pouvoirs publics se feront non plus pour sanctionner mais pour orienter. Le contrôlé de bonne foi pourra faire valoir son droit à l’erreur, et ne sera donc pas sanctionné.



Message qui sera indiqué dans la page du vote In Game (maximum 250 caractères):

Oscar de Demain avec Claude Leroy du Parti Sociaux Démocrate.
Construisons Oscar égalitaire pour tout le monde !

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
III. Autre :

Nom et Prénom de vos autres/anciens personnages: Damien Osloy, Alexandre Dupuis.



▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬​
 

Nathan.Smiley

Fondateur
Membre du personnel
14/9/18
5 525
3 752
176
France
oscar-roleplay.fr
Bonjour,

Etes-vous disponible ce week-end pour un entretien sur TeamSpeak afin d'en savoir plus sur votre programme ? Si oui, quelles sont vos disponibilités svp ?
 
Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.